Home / Au sujet de la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue

Au sujet de la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue

La cystoscopie permet d’examiner la paroi de votre vessie afin de détecter toute croissance anormale ou tissu suspect. Elle peut aider à trouver la cause des symptômes ou surveiller les changements. À partir des résultats obtenus par la cystoscopie, les tissus suspects peuvent être prélevés afin d’être analysés comme il se doit. La procédure est habituellement effectuée avec la lumière blanche seulement (également connue sous le nom de cystoscopie en lumière blanche).

Qu’est-ce que la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue?

Puisque les tissus anormaux peuvent être difficiles à détecter, un nouvel agent d’imagerie amélioré est utilisé pour aider à intensifier la détection du cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire. L’agent d’imagerie est instillé dans votre vessie et absorbé de préférence par les tissus anormaux. Votre vessie est ensuite examinée à l’aide d’une lumière bleue (aussi appelée cystoscopie de fluorescence en lumière bleue), faisant en sorte que les tissus anormaux s’allument en rose sur un fond bleu foncé.

Quels sont les avantages d’utiliser la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue?

Les patients atteints d’un cancer de la vessie font face à un risque élevé de récidive et de progression en cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire.1 Ce risque de récidive est attribuable en partie à des chirurgies incomplètes (c.-à-d. tumeurs oubliées ou n’ayant pas été complètement supprimées).2,3

En recourant à la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue pour le cancer papillaire de la vessie sans envahissement musculaire, les médecins peuvent voir davantage de tumeurs qu’avec seulement la lumière blanche standard.2,3,4,5

1 patient sur 4 présentait au moins une tumeur additionnelle détectée par la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue, comparativement à seulement la lumière blanche6

Plus de 80 000 Canadiens sont atteints du cancer de la vessie et 9 000 autres recevront un tel diagnostic cette année.7 Cette maladie ne représente pas seulement un fardeau émotif et physique pour les patients et leur personnel soignant, mais aussi une pression financière sur les ressources du secteur de la santé. Le cancer de la vessie est le cancer le plus dispendieux à prendre en charge et à traiter (fondé sur la base cumulative par patient),8 en raison des fréquentes visites de suivi et des interventions chirurgicales.

La cystoscopie de fluorescence en lumière bleue aide les médecins en permettant des examens et des résections plus complets, pouvant aider à réduire le risque de récidive et la fréquence à laquelle des procédures de suivi sont requises.

Où la cystoscopie de fluorescence en lumière bleue est-elle utilisée?

La cystoscopie de fluorescence en lumière bleue est utilisée avec succès en Europe depuis 2008 et aux États-Unis depuis 2011. En 2015, le Canada a approuvé son utilisation. Pourtant, elle n’est pas encore largement disponible à travers le pays (voir ci-dessous pour les articles de presse récents).

Tous les patients méritent d’avoir accès au même niveau de soins. Vous pouvez contribuer en insistant auprès de votre médecin, hôpital, et élus du gouvernement afin que cette technologie devienne accessible pour tous les patients appropriés qui sont atteints du cancer de la vessie.

Références

  1. Sylvester RJ et al. Predicting Recurrence and Progression in Individual Patients with Stage Ta T1 Bladder Cancer Using EORTC Risk Tables: A Combined Analysis of 2596 Patients from Seven EORTC Trials. Eur Urol 2006; 49: 466-467
  2. Jocham D, Witjes F, Wagner S, et al. Improved detection and treatment of bladder cancer using hexaminolevulinate imaging: a prospective, phase III multicenter study. J Urol. 2005;174(3):862-866.
  3. Grossman HB, Gomella L, Fradet Y, et al. A phase III, multicenter comparison of hexaminolevulinate fluorescence cystoscopy and white light cystoscopy for the detection of superficial papillary lesions in patients with bladder cancer. J Urol. 2007;178(1):62-73.
  4. Stenzl A, Burger M, Fradet Y, et al. Hexaminolevulinate guided fluorescence cystoscopy reduces recurrence in patients with nonmuscle invasive bladder cancer. J Urol. 2010;184(5):1907-1913.
  5. Hermann GG, Mogensen K, Carlsson S, Marcussen N, Duun S. Fluorescence-guided transurethral resection of bladder tumours reduces bladder tumour recurrence due to less residual tumour tissue in Ta/T1 patients: a randomized two-centre study. BJU Int. 2011;108(8 pt 2):E297-303
  6. Burger M et al. Photodynamic Diagnosis of Non–muscle-invasive Bladder Cancer with Hexaminolevulinate Cystoscopy: A Meta-analysis of Detection and Recurrence Based on Raw Data. European Urology 2013; EURURO-5062; No. of Pages 9.
  7. Bladder Cancer Facts. Bladder Cancer Canada. Web address: https://bladdercancercanada.org/en/bladder-cancer-facts/. Access date: Sept 24, 2018.
  8. CUA guidelines on the management of non-muscle invasive bladder cancer. Can Urol Assoc J 2015;9(9-10):E690-704. http://dx.doi.org/10.5489/cuaj.3320. Published online October 13, 2015.